Parrainage d’enfants

Les membres de l’éco-hameau d’Entre-Cœurs désirent également se tourner vers l’aide aux plus démunis en France mais aussi à l’international.

URGENT : SECOURS HUMANITAIRE SUITE AU CONFINEMENT EN INDE

Petite précision concernant la dernière newsletter de Françoise (en date du 26 mars 2020 suite au confinement) : la « Caisse sociale » correspond à l’ensemble des sommes versées par tous les marraines et parrains en dehors des montants mensuels (sponsors) dédiés à l’école (enseignants, tenue, affaires scolaires…)

Remerciements en date du 3 avril 2020, quelques jours après cette demande d’une aide d’urgence :

Remerciements Sai Children’s service

Chers parrains et marraines
C’est un remerciement spontané qui vous est envoyé droit du cœur pour tous ces dons généreux que nous transmettons en Inde immédiatement.
En effet le but étant de faire des réserves que nous entreposerons dans une classe du rez de chaussée car le prix du riz/dal/chili et autres épices indispensables dans ces grandes chaleurs commencent à augmenter (honteusement) et bientôt seront au marché noir (?)
Bientôt comment vont-ils se nourrir (?) la grande question est là.  Nous faisons de notre mieux grâce à cette belle chaîne de solidarité.
Maintenant nous avons pu grâce à vous acquérir l’équivalent de deux mois presque trois de nourriture pour les familles de nos enfants. C’est la mère qui fera la cuisine.
L’eau peut être acheminée depuis le puits de l’école.
Saigeetha à travaillé jour et nuit avec ces grands collégiens bénévoles et la distribution des sacs commence aujourd’hui même. En place des barquettes nous avons trouvé judicieux de donner des sacs équilibrés avec des légumes/riz en quantité et dal (lentilles) Chili/ sel etc… pour plus ou moins une semaine. Puis cela sera renouveler la semaine suivante etc..
Nos mots ne seraient pas assez forts pour vous remercier de votre générosité alors nos prières du cœur s’en chargeront fidèlement…
J’adore l’attitude de Saigeetha qui offre le petit-déjeuner aux policiers dont elle a besoin  à chaque passage en rickshaw ( petit taxi jaune à trois roues) pour éviter des esclandres….
Chaque jour elle doit demander une dérogation de passage avec un papier officiel.Ce n’est pas de la tarte en effet  mais nous y arrivons.
Je vous tiendrais au courant au fil des semaines à venir
Merci à notre trésorier qui passe beaucoup de temps sur les dossiers. N’hésitez pas à lui faire un e.mail si nécessaire ou à l’appeler pour répondre à vos question: 06 50 48 36 12
Nous vous transmettons à tous et à toutes notre profonde reconnaissance.
Sairam
Que Dieu vous protège car je sais combien certaines personnes à la retraite avec peu de moyens et ont participé dans l’esprit du cœur à notre oeuvre humanitaire car il s’agit bien de cela.
MERCI infiniment.
Françoise Elliott
PS: Je constate que de nombreuses fausses informations circulent sur le gouvernement qui offrirait de la nourriture aux pauvres… c’est scandaleux mais prions quand même qu’il se décide un jour à le faire.

Nous avons des liens avec des responsables européens bénévoles (de Suisse avec Françoise ELLIOTT et de France avec Claudine PETICLERC : ) qui aident de tout leur coeur et directement une école située dans une région très pauvre du sud de l’Inde, à Puttaparthi exactement qui compte actuellement 650 enfants à partir de l’âge de 4 ans (230 sponsorisés et 420 non encore sponsorisés).

Cette école a besoin de nous… Deux coopérateurs de notre éco-hameau se sont actuellement engagés dans 3 parrainages dans cette école et un autre au Népal (bien plus ancien).

Nous prônons ce soutien car nous savons que 100% des sommes versées sont utilisées pour aider les enfants comme il est expliqué ci-dessous et que tous les responsables sont tous entièrement bénévoles.

Petit diaporama de présentation de l’école ICI. ou sous format PDF.

Le prix d’un parrainage coûte 18€/mois et comprend :

  • des affaires scolaires pour enseigner la lecture et l’écriture dans le dialecte local (Telugu), en anglais (très vite) et enfin en Indu (autre langue officielle),
  • un pullover pour la saison « froide » (car certains ont froid et attrapent la grippe) et 2 tenues complètes : une tenue blanche portée uniquement pour les rituels, fêtes et les jeudis pour les chants sacrés (appelés « bhajans ») et une autre bleue portée le reste du temps qui couvre toute l’année….
  • suppléments pour les thèmes et sorties scolaires,
  • coût des 30 enseignants (excellent niveau au vu des résultats obtenus !) : l’école est classée « grande qualité d’enseignement« , ce qui lui vaut d’être submergée de demandes de la part de familles qui connaissent son taux de réussite (près 100%). Les enseignants sont bénévoles pour toutes les sorties, les extras et pour les fêtes religieuses. Leur service d’enseignement peut aller jusqu’à 12 heures par jour…
  • le repas de midi à travers des compléments de riz et surplus vitaminés pour les enfants non nourris par les familles. Les enseignants et parents participent bénévolement à la distribution des repas pour les enfants sans nourriture.

L’aspect pédagogique allié à une grande, régulière et profonde pratique spirituelle tient une place cruciale dans cette école. Ainsi des visites ou sorties vers des temples sont organisées pour ouvrir le coeur des enfants au « sacré » (il faut savoir que beaucoup d’entre eux ne sont jamais sortis de leur village…) en plus des badjans (chants sacrés très pratiqués en Inde) pratiqués tous les matins par tous les enfants :

Opérations spécifiques qui ont eu lieu en 2018 et 2019 avec moult associations locales bénévoles qui rendent la vie sociale, culturelle et spirituelle possibles pour ces centaines d’enfants :

  • le Docteur UPADHIA par l’intermédiaire d’une association de Charité de Londres, représentée aussi par Denise, et aidé également par l’Association Alliance de Claudine à Montpellier.
  • opération chaussures,
  • vélos achetés pour les élèves qui font de grands trajets journaliers : il faut savoir que certains sont décédés suite à des morsures de serpents qui jalonnent les chemins de campagne,
  • lunettes pour les enfants et professeurs, brosse à dent, dentifrice, distribution de Saris…
  • actuellement opération « bananes du matin » (avec du riz) car beaucoup d’enfants arrivent le ventre creux
  • construction des bâtiments (septembre 2018) pour 3 classes pour augmenter le nombre d’enfants à 670 car les classes étaient étaient trop petites et surchargées…
  • accès à l’eau (avec Françoise) en février et mars 2018,
  • jeux pour les plus petits pour jouer (opération « Petit vélo ») en février 2019,
  • santé pour la femme pour les  jeunes filles avec Uma Gordon (gynécologe à Bristol) avec mise en place d’une  vidéo conférence interactive.

Ce parrainage ne comprend pas le financement des travaux dans l’école, du matériel pédagogique (tableau, craies…) ou la garde des plus petits enfants (4 ans) en Nursery (maternelle) assurée par les parents (obligatoirement bénévoles).

Organisation vis à vis des parrains (voir Françoise ELLIOTT pour toute demande spécifique concernant cette organisation) :

  • lettres (par mail) et colis (pas de colis mais dons seulement en argent) : virement à envoyer aux filleuls-es en avertissant Françoise, les sommes étant reversées à la famille,
  • vidéos à demander par mail ou par « WhatApp » à votre demande et convenance.

Organisation sur place : elle est assurée depuis le départ par une dame (Gheeta) qui a voué sa vie à ce projet et qui se donne sans compter tous les jours pour ces centaines d’enfants. Elle est accompagnée ci-contre (à droite) par Françoise ELLIOTT.

News-letter de Françoise (automne 2018) à lire ICI.

 

IL reste beaucoup d’enfants à parrainer  (quelques 420 qui attendent notre générosité) : pour les personnes intéressées pour sponsoriser un enfant, la liste des enfants avec photos vous sera adressée sur demande (contacter en France Claudine PETICLERC : ) avec toutes les références et le document d’engagement.

Quelques photos de l’école et des enfants (les plus récentes au-dessus) :