Présentation rapide de l’éco-hameau

1. Présentation synthétique de l’éco-hameau :

Présentation synoptique, rapide mais complète de l’éco-hameau où on retrouvera nos 3 grandes valeurs

  • partage : édification des maisons ensemble (partage du travail !), aide des plus fortunés envers les moins fortunés (partage des besoins financiers), mise à la disposition de locaux, de véhicules…
  • spiritualité : comme expliqué longuement dans notre module du même titre, il s’agit d’une volonté des coopérateurs, à travers certaines pratiques simples (comme la méditation, les mantras, les badjans, le service désintéressé, le yoga…) de devenir plus vertueux dans sa vie, de s’améliorer vis à vis de celles et ceux qui partagent notre vie. Ce désir fait appel à des croyances (dont 4 « lois » spirituelles fondamentales).
  • et écologie : les maisons seront édifiés dans le respect de l’environnement en utilisant des matériaux recyclés et/ou naturels et en visant l’autonomie (énergétique et en eau), idem pour les différents projets qui seront menés (permaculture…).

Qui ?

Piliers de ce projet : 4 adultes coopérateurs & coopératrices (photos ci-dessous) de 26 à 57 ans issus de milieux sociaux très différents associés dans une société coopérative (loi Alur 2014) :

Marie Vignaud Coralie

51 ans, végétarienne, 2 enfants adolescentes de 18 et 20 ans, thérapeute et créatrice d’orgonites.

26 ans, végétarienne, assistante de gestion et responsable en ressources humaines
Clément Marques Jean-Marc Teulade
26 ans, presque végétarien, formateur en pédagogie active et permaculteur. 58 ans, végétarien, enseignant en économie/gestion, coach et éco-constructeur.

Autres coopérateurs/coopératrices attendus : 4 autres personnes ou couples invitées à se faire connaître dès maintenant (janvier 2021) pour devenir également associés et habiter (appartements) dans une seule et même bâtisse (maison n° 2).

Quoi ?

Créer au moins sept lieux de vie distincts dans un espace de 7000 m2 avec bassin biotique et activités aquaponiques autour d’une coopérative d’habitants (SHP : Société d’Habitat Participative qui restera la seule propriétaire de tous les biens) :

  • la première habitation passive à faible empreinte écologique (115 m2) : habitable depuis le 13 septembre 2020 après 15 mois de travaux, elle loge le premier couple « pilier » ;
  • la seconde habitation passive (similaire à la 1ère mais de 210 m2) est prévue pour loger 4 personnes ou 4 couples (à recruter !) : début des travaux prévus en janvier 2022 (partage d’une cave, d’un atelier et d’une buanderie) ;
  • un premier habitat léger pour le second couple « pilier » : début des travaux prévu dès que les autorisations déposées (idem pour tous les logements de ce type) seront acceptées (on espère mi 2021) ;
  • un autre habitat léger prévu comme lieu commun de partage et de convivialité avec une grande salle commune ;
  • 3 autres habitats légers destinés à des personnes en difficulté (grande précarité sociale, psychologique…).

Ces 5 habitations permanentes démontables seront de type « Octodôme« , « kota finlandais« , « kerterre« … Nous attendons les autorisations officielles avant de les détailler.

Créer un lieu ou un développement spirituel laïque (2° valeur que nous désirons porter) sera possible avec des activités prévues (liste non exhaustive) de méditation (actuellement le cas), chants dévotionnels, mantras, yoga… dans le respect des croyances de chacun) accès sur le développement durable de l’individu comme l’énonce les principes de la permaculture (mis en pratique sur le lieu et/ou expliqué dans le cadre d’ateliers, conférences, rencontres, partages…) en prenant soin de notre terre avec des constructions passives écologiques (3° valeur portée) donc très respectueuses de l’environnement.

Où ?

Projet situé à la campagne près de Clermont-Ferrand (à 20 km) dans un village dénommé Facemeunier  qui dépend de la commune de Charbonnières les Varennes sur un terrain de 7 000 m2. Voilà une première vidéo vue du ciel prise avec un drone (merci  !) :

Quand ?

Les travaux ont débuté en juin 2019 avec le terrassement, elle est habitée depuis le 13 septembre 2020 soit 15 mois après. Voir les photos  et les différentes étapes d’avancement de la construction de l’éco-hameau.

Comment ? COMBIEN ?

Grâce à nos propres financements au départ (environ 75% de l’investissement global), une subvention départementale de 60 000€ (spécifiques aux habitats légers) et un emprunt peut-être in fine pour finir tous les travaux.

Budget global : minimum de 680 000 € pour l’achat, l’aménagement du terrain,  la construction des 7 lieux de vie avec les lieux communs. Deux types d’habitants :

  • des coopérateurs & coopératrices : personnes désireuses d’habiter sur place,
  • et des personnes en difficulté sociale, financière ou psychologique (chômeur, sans-abri, réfugié, femmes ou hommes seuls, repris de justice…) qui voudront se ressourcer un temps en profitant du lieu et des activités proposées.

Coût des matériaux de la première maison (travaux réalisés en auto-construction, idem pour les autres habitations) = 830€/m2.

Remboursement des sommes empruntées grâce aux loyers perçus par la SHP (Société d’Habitat Participatif du Domaine d’Entre-Coeurs qui, elle seule, détient la propriété du terrain et des constructions = coopérative d’habitants). Trois types de « loyers » seront encaissés par cette société civile :

  • celui versé par les coopérateurs qui n’auront fait aucun apport au démarrage (sauf 2 000€ obligatoires) et ce pendant autant de temps que nécessaire pour couvrir (sans intérêts !) les sommes dépensées pour leur habitat et leur quote-part de biens communs (entre 20 et 30 ans suivant les cas),
  • celui versé par les personnes en difficultés (3 appartements dédiés).

Superficie habitable totale = 650 m2 soit 470 m2 pour les 2 constructions en dur et 180 m2 en habitats légers.

Pourquoi ?

Pour partager nos grandes valeurs (partage, spiritualité et écologie) au travers plus explicitement :

  • d’une transition écologique & sociale (mixité) : auto-construction d’habitations passives très écologiques et autonomes (le plus possible !) isolées en ouate de cellulose (matériaux écologiques et locaux, bassin biotique, aquaponie, permaculture…),
  • l’expérimentation de thérapies de bien-être : méditation, badjans, mantras, gestion du stress, art-thérapie…
  • La production d’eau chaude et d’une électricité propre et renouvelable,
  • le développement du partage, de l’entraide et de la solidarité déjà financièrement : les plus fortunés aideront les autres (une seule personne au démarrage en juin 2019 a amené 400 000€ sur les 530 000 nécessaires) les loyers versés par les autres coopérateurs permettront de le rembourser et de faire en sorte que chacun ait versé, in fine, la même somme d’argent !
  • se dédouaner de la spéculation immobilière : à terme, le montant des loyers versés par celles et ceux qui n’auront pas pu amener des fonds sera diminué pour atteindre la gratuité,
  • pas de propriété individuelle mais seulement collective grâce à une société coopérative qui est seule détentrice des investissements,
  • développement de partenariats avec le voisinage car nous ne voulons pas rester dans notre coin, isolés,
  • prise des décisions par consentement (et non démocratiquement ou par consensus) en utilisant les bases de la sociocratie (nouveaux modes de gouvernance).

Autres questions à adresser à   pour obtenir tous les renseignements (notamment financiers) si ce projet vous intéresse pour aider ou pour vous en inspirer !

2. Présentation détaillée de l’éco-hameau :

Le projet est détaillé dans ce PDF de présentation qui est régulièrement mis à jour.